Chirurgie Plastique

  • Anesthésie locale pure, où un produit analgésique est injecté localement afin d’assurer l’insensibilité.
  • Anesthésie locale approfondie par des tranquillisants administrés par voie intra-veineuse (anesthésie"vigile").
  • Anesthésie générale classique, durant laquelle vous dormez complètement. Le choix entre ces différentes techniques sera le fruit d'une discussion entre vous, le chirurgien et l'anesthésiste.

Modalités d’hospitalisation :

L'intervention peut se pratiquer en "ambulatoire", c'est-à -dire avec une sortie le jour même après quelques heures de surveillance. Toutefois, dans certains cas, une courte hospitalisation peut être préférable. L'entrée s'effectue alors le matin (ou parfois la veille dans l'après-midi) et la sortie est autorisée dès le lendemain.

APRES L’INTERVENTION :

  • LES SUITES OPERATOIRES

    Il n'y a pas de véritables douleurs, mais éventuellement un certain inconfort avec une sensation de tension des paupières, une légère irritation des yeux ou quelques troubles visuels. Les premiers jours, il faut se reposer au maximum et éviter tout effort violent. Les suites opératoires sont essentiellement marquées par l'apparition d'un oedème (gonflement) et d'ecchymoses (bleus) dont l'importance et la durée sont très variables d'un individu à l'autre. On observe parfois durant les premiers jours une impossibilité de fermer totalement les paupières ou un léger décollement de l'angle externe de l'oeil qui ne s'applique plus parfaitement sur le globe. Il ne faudra pas s'inquiéter de ces signes qui sont en règle générale rapidement réversibles. Les fils sont retirés entre le 3ème et le 6ème jour après l’intervention. Les stigmates de l'intervention vont s'atténuer progressivement, permettant le retour à une vie socioprofessionnelle normale après quelques jours (6 à 20 jours selon l'ampleur des suites). Les cicatrices peuvent rester un peu rosées durant les premières semaines, mais leur maquillage est rapidement autorisé (habituellement dès le 7ème jour). Une légère induration des zones décollées peut persister quelques mois, mais n'est pas perceptible par l'entourage.

  • LE RESULTAT

    Un délai de 3 à 6 mois est nécessaire pour apprécier le résultat. C’est le temps nécessaire pour que les tissus aient retrouvé toute leur souplesse et que les cicatrices se soient estompées au mieux.

Cette fiche d'information a été conçue comme un complément à votre première consultation, pour tenter de répondre à toutes les questions que vous pouvez vous poser si vous envisagez d'avoir recours à une intervention chirurgicale. Le but de ce document est de vous apporter tous les éléments d’information nécessaires et indispensables pour vous permettre de prendre votre décision en parfaite connaissance de cause. Aussi vous est-il conseillé de le lire avec la plus grande attention.

AVANT L'INTERVENTION

Un interrogatoire suivi d’un examen aura été réalisé par le chirurgien afin de rechercher d’éventuelles anomalies pouvant compliquer l’intervention, voire la contreindiquer. Un examen spécialisé pourra être demandé en complément afin de dépister une éventuelle pathologie. Un bilan pré-opératoire est réalisé conformément aux prescriptions. Le médecin anesthésiste sera vu en consultation au plus tard 48 heures avant l’intervention.

Aucun médicament contenant de l’aspirine ne devra être pris dans les 10 jours précédant l’intervention. En fonction du type d’anesthésie, on pourra vous demander de rester à jeun (ne rien manger ni boire) 6 heures avant l’intervention.

TYPE D’ANESTHESIE ET MODALITES D’HOSPITALISATION

Type d’anesthésie : trois procédés sont envisageables :

  • Anesthésie locale pure, où un produit analgésique est injecté localement afin d’assurer l’insensibilité.
  • Anesthésie locale approfondie par des tranquillisants administrés par voie intra-veineuse (anesthésie"vigile").
  • Anesthésie générale classique, durant laquelle vous dormez complètement. Le choix entre ces différentes techniques sera le fruit d'une discussion entre vous, le chirurgien et l'anesthésiste.

Modalités d’hospitalisation :

L'intervention peut se pratiquer en "ambulatoire", c'est-à -dire avec une sortie le jour même après quelques heures de surveillance. Toutefois, dans certains cas, une courte hospitalisation peut être préférable. L'entrée s'effectue alors le matin (ou parfois la veille dans l'après-midi) et la sortie est autorisée dès le lendemain.

APRES L’INTERVENTION :

  • LES SUITES OPERATOIRES

    Il n'y a pas de véritables douleurs, mais éventuellement un certain inconfort avec une sensation de tension des paupières, une légère irritation des yeux ou quelques troubles visuels. Les premiers jours, il faut se reposer au maximum et éviter tout effort violent. Les suites opératoires sont essentiellement marquées par l'apparition d'un oedème (gonflement) et d'ecchymoses (bleus) dont l'importance et la durée sont très variables d'un individu à l'autre. On observe parfois durant les premiers jours une impossibilité de fermer totalement les paupières ou un léger décollement de l'angle externe de l'oeil qui ne s'applique plus parfaitement sur le globe. Il ne faudra pas s'inquiéter de ces signes qui sont en règle générale rapidement réversibles. Les fils sont retirés entre le 3ème et le 6ème jour après l’intervention. Les stigmates de l'intervention vont s'atténuer progressivement, permettant le retour à une vie socioprofessionnelle normale après quelques jours (6 à 20 jours selon l'ampleur des suites). Les cicatrices peuvent rester un peu rosées durant les premières semaines, mais leur maquillage est rapidement autorisé (habituellement dès le 7ème jour). Une légère induration des zones décollées peut persister quelques mois, mais n'est pas perceptible par l'entourage.

  • LE RESULTAT

    Un délai de 3 à 6 mois est nécessaire pour apprécier le résultat. C’est le temps nécessaire pour que les tissus aient retrouvé toute leur souplesse et que les cicatrices se soient estompées au mieux.